A part le cul : le parle-cul ?

 

Tolten

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La sexualité n’est pas qu’une question de robinet

 

Car la robe y est,

 

Et la question est de découvrir, de se découvrir

 

Car la robe voile

 

Il faut donc dévoiler et se dévoiler sans dévoyer l’infini mystère, l’origine de la lumière, la raison même de la matière, le « pourquoi elle m’attire ? »

 

 

 

Il y a sans doute une différence à faire entre « faire le bien », « bien faire » et « faire du bien ».

 

Sans doute une question de douceur

 

APARSA que fait Mme Durand ?

 

A part ça, elle parle de sexualité

 

La sexualité est une fonction

 

Une fonction qui mène vers l’autre

 

La sexualité ça nous dépasse, ça nous déglace, ça nous déplace… Du prévu vers l’imprévu

 

Changement de place, ça nous altère… Et go !

 

On va à la rencontre des alter-égos.

 

 

 

Approcher le mystère, laisser l’ami(e) s’taire

 

Le corps des femmes est plus complexe que celui des hommes, d’ailleurs les femmes sont plus solide (lorsqu’elles naissent prématurées, à 5 mois elles ont plus de chance de survie)

 

Elles ont aussi l’ouïe plus fine car elles tournent la tête quand le bébé pleur (sans doute est ce pour cela que les mères se lèvent plus souvent la nuit ?)

 

 

 

La malentendu c’est quand un prof dit à un élève d’aller voir (un) médecin

 

L’élève s’attend à voir ses 2 seins (au professeur)

 

 

 

Un plan cul, c’est simple : on regarde sur un plan et on cherche un cul.

 

Un plan cul c’est un plan corps car le cul est entouré d’un corps parlant

 

C’est comme dirait Lacan le parle-cul

 

(Tout commence par le cul)

 

 

 

Tandis qu’un être qui laisse une trace c’est une histoire intime, une histoire qui entame : une histoire d’amour naissante? Une histoire d’âme-ours descente ? Une histoire des sens et des sentiments…

 

 

 

Les adolescents ont des capacités de réflexion

 

En effet ils sont le miroir d’une époque

 

 

 

Le conte c’est une histoire de mystère

 

Le mot « conte » ça vient du mot « con »

 

Un con c’est le cœur du mystère, l’origine du monde

 

Ce qui fait Courbet nos représentations

 

 

 

Parce qu’on vient tous d’un con (et je ne parles pas des pères)

 

Et on advient tous d’un conte : cette histoire par laquelle on se raconte.

 

XXIX èmes Journées Vidéo-Psy

Le 21-22-23 Mars 2017

Organisées par le C.R.A.P.S

(Dr R.BRES), le groupe Vidéo-psy et le CHU de  Montpellier, au grand amphi de l'Institut de Formation et des Ecoles du CHU de Montpellier.

Les journées sont gratuites et ouvertes aux personnels de santé et aux partenaires sociaux sans inscriptions préalables.